M., une amie d'il y a longtemps déjà,
m'a envoyé cette drôle de photo, aujourd'hui.

C'était bien la moindre des choses qu'elle rejoigne toutes celles d'ici.

J'en profite pour saluer ces gens que je croise de temps à autres
qui me disent avoir été des assidus du Bas des Dames, 
à une époque où il était tout plein de vitalité.

Mais qui sait ?..


Bien à vous toutes et tous.

Amandier

 

Le bas blessé